Informations actuelles: vous pouvez passer commande comme d'habitude sur notre site et votre colis sera envoyé aussi vite que possible.
  • Offres de printemps
  • Obtenez jusqu'à 50% de réduction !
Offres en:
Commandez dans:
5 € de réduction + Mesure de bar gratuite ! x

FAQ sur l'absinthe

Absinth FAQ
  •  

    Qu'est ce que l'absinthe ?

    L'absinthe est à la base une plante médicinale. Celle-ci, avant de devenir l'apéritif d'aujourd'hui, a suscité bien des intérêts et des critiques. Elle a tenu ainsi la place de remède miracle, de préventif contre les maladies africaines, de boisson chic, puis de boisson nationale; avant d'être accusée, puis interdite jusqu'à sa renaissance en France et dans le reste de l'Europe.

  •  

    Pourquoi l'absinthe a-t-elle été interdite ?

    A la fin du XIXème siècle, la demande et la consommation d'absinthe ne cessent de croître. L'absinthe devient ainsi peu à peu le symbole de l'alcoolisme et s'attire les foudres des ligues de moralité qui voient en elle le vecteur de la criminalité, de la tuberculose, de la violence conjugale, de l'aliénation et de la baisse de la natalité ! Les ligues antialcooliques ont alors choisi l'absinthe comme principale cible, épaulés par le lobby viticole, alors très puissant, qui voyait son secteur souffrir de la concurrence que l'absinthe représentait. C'est fort de cette alliance que la lutte contre l'absinthe s'organise. Ainsi en 1914, à l'aube de la Première Guerre Mondiale, le gouvernement prononce l'interdiction de l'absinthe et des liqueurs similaires; ceci pour plusieurs raisons :


    • satisfaire les viticulteurs mécontents • diminuer la consommation d'alcool • éliminer la contrebande
  •  

    Comment produit-on l'absinthe ?

    On distingue 3 modes de fabrication de l'absinthe :


    • la distillation de plantes aromatiques ayant préalablement macérées dans de l'alcool • le mélange d'essences de plantes à de l'alcool • la macération de plantes aromatiques dans de l'alcool

    L'absinthe obtenue par distillation est la meilleure : la distillation à l'avantage de donner un produit chargé de la partie aromatique des plantes, tout en éliminant les huiles volatiles lourdes, appelées flegmes. Notez que certains distillateurs utilisent un assemblage de distillats : chacune des plantes macère, puis est distillée individuellement avant assemblage.

  •  

    Est-ce que l'absinthe est dangereuse pour ma santé ?

    Selon certains textes et croyances, l'absinthe rendrait fou, aveugle, peut-être même tuberculeux, épileptique voire criminel ... C'est évidemment faux et pourtant tellement en sont persuadés ... Il faut revenir fin XIXème pour comprendre comment cette idée s'est répandue : L'absinthe à cette époque connaît son temps de gloire. Il existe alors un grand nombre d'absinthes différentes, certaines honnêtes et respectables et d'autres élaborées de façon peu scrupuleuse. On trouvait ainsi des absinthes faites à partir d'alcools à brûler et d'essences d'absinthes trafiquées qui pouvaient réellement être néfastes pour la santé et qui pourtant étaient largement consommées car peu onéreuses. Si elle est bue modérément (comme tout alcool doit l'être), l'absinthe n'est en aucun cas dangereuse pour la santé.

  •  

    L'absinthe est-elle aujourd'hui autorisée en France ?

    Oui !

    Beaucoup d'idées préconçues à propos de l'absinthe sont fausses et pourtant solidement ancrées. De nos jours et dans la plupart des esprits, absinthe rime avec illégalité. Pourtant la consommation d'absinthe est bien légale en France ! Seule la vente est soumise à une condition :

    • La teneur en thuyone ne doit pas dépasser 35 mg par litre. Cette mesure européenne est une bonne chose : elle permet de produire des absinthes similaires à celles du XIXe siècle (qui contenaient en moyenne 20 mg/l de thuyone) tout en évitant les abus : avec une absinthe titrée à 35mg par litre, il faudrait en boire 5 bouteilles d'un litre d'une traite pour commencer à ressentir les effets néfastes de la thuyone ! Une personne capable d'un tel exploit sans succomber d'un coma éthylique n'est certainement pas humaine.
  •  

    Quel est le goût de l'absinthe ?

    Même s'il existe une multitude d'absinthes, il nous est possible de vous donner quelques critères que doit satisfaire une bonne absinthe ; celle-ci doit :

    • Etre rafraîchissante
    • Posséder des notes complexes, épicées et florales rappelant la senteur d'un pré alpin.
    • Etre équilibrée, afin qu'aucune herbe n'étouffe les autres, ni dans le nez, ni dans la bouche
    • Posséder une note amère, mais en aucun cas une amertume envahissante *
    • Posséder un goût anisée qui n'éclipse pas entièrement les autres goûts (ce que l'utilisation massive de badiane au lieu d'anis vert peut causer) **

    * Contrairement à l'opinion établie, due aux suppositions erronées sur la grande absinthe et le processus de fabrication, une absinthe correctement distillée n'est pas extrêmement amère. La grande absinthe, qui fût un ingrédient utilisé dans le passé dans beaucoup de parfums, a un goût floral très parfumé. Lorsque ses essences sont extraites par la distillation, les parties les plus amères restent dans la queue de distillation. Ainsi, seules les parties aromatiques de la plantes sont présentes dans le produit final et procurent alors une savoureuse amertume.

    ** Il existe également des absinthes non anisées : pour celles-ci, ce critère ne sera bien évidemment pas pris en compte.
  •  

    Pourquoi beaucoup d'absinthes ont un degré d'alcool élevé ?

    S'il peut paraître extrêmement élevé, ce degré d'alcool se justifie:

    • Il facilite le maintien de la couleur verte, obtenue naturellement par une coloration à base de plantes, et de leur chlorophylle en particulier.

    • Il permet le développement de certains arômes, qui autrement ne pourraient s'exprimer.

    Notez que vous diluerez presque systématiquement votre absinthe avec de l'eau (sauf rares exceptions) ; son degré d'alcool avoisinera ainsi celui d'un verre de vin.
  •  

    Quelle est la meilleure absinthe ?

    Il nous est très difficile de répondre à cette question. Il existe en effet une multitude d'absinthe, toutes très différentes les unes des autres. Vous trouverez ainsi des absinthes très anisées, d'autres plutôt amères, sans oublier les absinthes douces et les absinthes herbacées.

    Laissez-vous donc simplement guider par nos sélections et nos descriptions ou par les commentaires d'autres internautes pour effectuer votre choix. Ou bien, si vous désirez un conseil particulier, n'hésitez surtout pas à nous contacter via le formulaire de contact, nous nous ferons un plaisir de pouvoir vous aider !
  •  

    Dois-je boire mon absinthe flambée ?

    Traditionnellement, l'absinthe ne se boit pas flambée.

    Même s'il est souvent présent dans les films, ou encore utilisé dans certains bars, le rituel bohémien est le résultat d'une action marketing. Apparu en 1990 dans les discothèques tchécoslovaques, il a pour but d'attirer l'attention des clients sur cet apéritif. Ainsi, s'il parait amusant d'utiliser cette méthode, celle-ci dénature le goût de l'absinthe, en brûlant l'alcool et les arômes.

    Afin de profiter pleinement des arômes de votre boisson, nous vous conseillons de la boire avec de l'eau fraîche et (éventuellement) un demi-morceau de sucre, suivant le rituel classique.
  •  

    Pourquoi l'absinthe se trouble lorsque je lui ajoute de l'eau ?

    Dans l'absinthe, il y a de l'anis. Dans l'anis, il y a une huile essentielle : l'anéthol. L'anéthol est soluble dans l'alcool, mais très peu dans l'eau. Lorsque vous rajoutez de l'eau, vous diminuez la teneur en alcool et l'anéthol va précipiter, c'est-à–dire se retrouver sous une forme non soluble dans l'absinthe : elle devient trouble.
  •  

    Est-ce que l'absinthe rend fou ?

    Selon certains textes et croyances, l'absinthe rendrait fou, aveugle, peut-être même tuberculeux, épileptique voire criminel ... C'est évidemment faux et pourtant tellement en sont persuadés ... Il faut revenir fin XIXème pour comprendre comment cette idée s'est répandue : L'absinthe à cette époque connaît son temps de gloire. Il existe alors un grand nombre d'absinthes différentes, certaines honnêtes et respectables et d'autres élaborées de façon peu scrupuleuse. On trouvait ainsi des absinthes faites à partir d'alcools à brûler et d'essences d'absinthes trafiquées qui pouvaient réellement être néfastes pour la santé et qui pourtant étaient largement consommées car peu onéreuses. 

  •  

    Qu'est ce que la thuyone ?

    La thuyone est le principe actif de la plante d'absinthe. Elle représente entre 50 et 60% de la composition de l'essence d'absinthe. Il s'agit donc d'un principe actif qui théoriquement, peut trouver des récepteurs dans le cerveau et ainsi induire des réactions sur l'organisme. C'est à tord qu'on l'a accusée de rendre l'absinthe dangereuse pour la santé :


    • Des analyses chimiques effectuées en 2002, 2004 et 2005 sur des absinthes d'époque ont démontré qu'elles contenaient une moyenne de thuyone de 20 mg par litre alors qu'au XIXème siècle, les analyses en donnaient une estimation de 260 mg par litre. • La communauté scientifique actuelle affirme qu'étant donnée la très faible quantité de thuyone contenu dans l'absinthe, ses effets toxiques sont inexistants. • Une fois l'absinthe distillée, elle ne contient que très peu de thuyone ; en effet, seules les feuilles et les fleurs de la plante d'absinthe sont utilisées pour la distillation, alors que c'est la tige qui contient la majeure partie de la thuyone.

    C'est seulement après l'interdiction de l'absinthe, dans la deuxième partie du XXème siècle que l'on a pu déterminer avec précision le taux de thuyone contenu dans l'absinthe. Ainsi, les analyses et expériences effectuées avant l'interdiction n'apportent pas de résultats cohérents. Il n'y a donc aucune raison de s'inquiéter!

  •  

    Quels sont les effets de l'absinthe ?

    Lorsque l'on parle des ”effets secondaires” de l'absinthe, il faut comprendre les effets autres que ceux dues à l'alcool. Si l'on entend beaucoup parler de la thuyone, et si certains orientent leur marketing autour d'un taux de thuyone élevé, il faut savoir que la thuyone n'est pas la seule responsable des effets de l'absinthe. En effet, certains chercheurs pensent que ceux-ci sont dus aux interactions de différences substances (fenchone du fenouil, pino-camphone de l'hysope, et anéthole de l'anis notamment) Ces effets sont subtils et varient d'une personne à l'autre. Mais pour le comprendre, rien de tel que de vivre soi même l'expérience !

  •  

    Est-ce que l'absinthe va me donner des hallucinations ?

    Absolument pas! L'absinthe est loin d'être une drogue. On entend parfois que la thuyone a une similarité moléculaire ou des effets équivalents à ceux du THC : c'est une théorie de 1975 qui fut démontée en 1999 par Meshler et Howlett dans leur étude publiée dans "Pharmacology Biochemestery and Behavior" vol 62 N°3. Comme souvent, le fantasme collectif a rapproché l'absinthe de la drogue alors que la réalité est bien différente. Méfiez vous donc des idioties que l'on peut parfois trouver sur internet …

  •  

    Quel est le lien entre absinthe et pastis ?

    Il est complètement faux de dire qu'absinthe et pastis ne font qu'un. Cependant, leurs histoires sont liées : lorsque l'absinthe fut totalement interdite, de nombreux substituts essayèrent de prendre la place laissée vacante. C'est ainsi qu'apparut le pastis, avec notamment Ricard, qui rencontra le succès qu'on lui connaît. Mais les goûts sont clairement distincts : même si certaines absinthes ont une dominante anisée, c'est bien loin d'être le cas de toutes ... et aucun pastis ne révélera les arômes herbacés et parfois fruités de l'absinthe.

  •  

    Les absinthes actuelles sont-elles identiques à celles d'avant l'interdiction ?

    On entend souvent dire que l'absinthe est aujourd'hui allégée et qu'elle ne contient plus « sa molécule dangereuse ». Comme nous l'expliquons précédemment, l'absinthe n'a jamais été dangereuse et nul besoin n'est de la priver de thuyone. Comme pour tout, il y a des absinthes de mauvaise qualité. Mais il y a surtout beaucoup d'absinthes surprenantes et similaires à ce qu'il pouvait se faire de mieux avant la prohibition. De nombreuses absinthes actuelles sont produites en respectant des recettes authentiques du XIXème. Il existe même des distilleries de cette époque encore active aujourd'hui. Boire l'absinthe que buvait Rimbault n'est pas un mythe.

  •  

    Quelles plantes contient l'absinthe ?

    Il nous est impossible de vous communiquer avec exactitude le contenu de chaque absinthe ; les recettes diffèrent toutes les unes des autres et gardent toujours une part de secret. En revanche, elles possèdent (presque) toutes une base commune :


    • Grande absinthe (Artemisia absinthium) • Petite absinthe (Artemisia pontica) • Fenouil • Anis vert (à ne pas confondre avec l'anis étoilé, couramment utilisé pour le pastis)

    A cela, viennent s'ajouter différentes plantes (dont le nombre dépasse souvent la dizaine) selon les recettes :


    • Mélisse • Hysope • Véronique • Coriandre • Angélique • Anis étoilé (aussi appelé badiane) • Et bien d'autres...

    Ce n'est pas seulement la grande variété de substances introduites dans la fabrication qui constitue le mérite des absinthes, mais la juste combinaison de plantes qui possèdent des vertus particulières.

  •  

    Quelle est la couleur traditionnelle de l'absinthe ?

    La couleur verte est celle que l'on associe tous instinctivement à l'absinthe. A juste titre, puisque ce sont les absinthes qui étaient les plus répandues à la Belle Epoque. La couleur verte est obtenue par macération de plantes (couramment petite absinthe, hysope et mélisse). Cette coloration ne détermine pas seulement l'apparence de l'absinthe finie, mais aussi en grande partie son goût. Ce procédé de coloration est très délicat, et c'est pourquoi l'on trouve (malheureusement) actuellement beaucoup d'absinthes colorées artificiellement. Il ne faut cependant pas oublier les absinthes blanches qui, si elles étaient moins répandues que les vertes, n'en étaient pas moins populaires. Celles-ci sont parfois plus complexes que les vertes et contiennent souvent plus d'arômes herbacés.

  •  

    A quel moment dois-je boire mon absinthe ?

    Vous pouvez bien évidemment déguster votre absinthe à l'heure qu'il vous plaira, du moment que cela soit avec modération. Nous vous conseillons cependant, si vous souhaitez également déguster une autre boisson alcoolisée, de commencer avec l'absinthe : c'est de cette manière que vous l'apprécierez le mieux. Il est à noter que l'absinthe était traditionnellement servie à l'apéritif, à l'heure baptisée « heure verte ».

  •  

    Dois-je boire mon absinthe sucrée ?

    Selon les nombreux textes et publicités d'époques, l'absinthe était déjà bue avec du sucre et de l'eau en 1850, et probablement bien avant encore. Il est vrai que le sucre permet de contrebalancer la note d'amertume contenue dans l'absinthe, et qu'il aide également au développement des multiples arômes. Cependant, comme les goûts de chacun, les absinthes diffèrent et nombreux sont ceux qui préfèrent déguster leur absinthe sans sucre.

  •  

    Pourquoi dois-je verser l'eau fraîche lentement ?

    Si les carafes, les brouilles et les fontaines à absinthe ont été inventés, c'est dans un but bien précis : pouvoir verser l'eau le plus lentement possible, idéalement au goutte à goutte, surtout au début quand l'absinthe commence à se troubler. Deux raisons principales à cela :


    • Le changement de couleur, accompagné du trouble de l'absinthe en est rendu que plus joli. • Les multiples arômes de l'absinthe se développent lentement, pour plus de complexité et d'intérêt. (La chimie nous permet de comprendre ce phénomène : Chaque huile essentielle précipitant à une dilution différente, l'eau versée lentement permet aux arômes de se développer un à un)

    En tout état de cause, il s'agit essentiellement de “brouiller“ son absinthe sans la „noyer“ au fil d'un goutte-à-goutte aussi mesuré que la consommation du produit fini.

  •  

    Comment dois-je conserver mon absinthe ?

    Même si l'absinthe est un alcool qui vieilli bien, il est conseillé de suivre quelques règles afin que ni l'alcool, ni la chlorophylle ne s'en échappent :


    • Stockez votre absinthe debout, à l'abri de la lumière pour protéger la chlorophylle, et à une température constante inférieure à 30°. • Préférez un bouchon en liège aux bouchons en métal ou en plastique afin d'éviter à l'alcool de s'évaporer et à l'absinthe de perdre ses arômes. Si vous souhaitez conserver votre absinthe au-delà des 6 mois suivant l'ouverture, remplacez votre bouchon si celui-ci n'est pas en liège. • Lorsque vos bouteilles sont vides aux deux tiers, procédez à un ré-embouteillage dans des bouteilles en verre plus petites. Il serait dommage que l'air viennne endommager votre absinthe!

    Notez qu'il est bon de laisser votre absinthe s'aérer avant de la déguster si vous venez d'ouvrir la bouteille. De plus, certaines absinthes vieillissent très bien; n'hésitez pas à laisser vos bouteilles préférées quelques années à la cave!